Page:Lamarck - Philosophie zoologique 2.djvu/238

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ravant considérer le fluide nerveux, et montrer que loin de n’être qu’un produit de l’imagination, ce fluide se manifeste par des effets que lui seul peut produire, et qui ne peuvent permettre le moindre doute sur son existence.