Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/84

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
88
La Nymphe des Brumes

se livra à de véritables crises de désespoir.

— La Nymphe des Brumes ne m’apparaît plus ! dit-il à Fabius, en éclatant en sanglots. Elle m’a abandonné, abandonné ! Pourtant, j’avais espéré la voir chaque jour et jusqu’à l’heure de ma mort, qui ne peut pas être bien éloignée !

Et les bras du malheureux se tendaient sans cesse vers l’est de l’île.

Durant toute la froide saison, que Fabius passa dans la Marmite du Diable, Ivan s’occupa à cultiver, en serre chaude, des églantines, des marguerites, des boutons-d’or, des muguets et des violettes ; il se donnait une peine extraordinaire pour la culture de ces fleurs.

— C’est pour orner le piédestal de la Nymphe des Brumes, toutes ces fleurs, Fabius, disait-il. Elle reviendra, au prin-