Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/83

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
87
La Nymphe des Brumes

vait plus maintenant que pour les apparitions de la Nymphe des Brumes. Plus d’une fois, Xsis avait surpris son maître, en frais d’orner de guirlandes et de fleurs le rocher où la Nymphe lui apparaissait, disait-il. Un matin, au moment où la Nymphe des Brumes disparaissait, le vent avait emporté une partie de ces guirlandes et fleurs, et il crut, pauvre insensé, que la Nymphe les avait emportées avec elle avant de disparaître. C’était pathétique, si pathétique même, que Fabius résolut de ne plus quitter son ami, de passer tout le reste de la saison dans la Marmite du Diable. Il comprenait bien qu’Ivan ne pourrait vivre longtemps ; il n’était plus que l’ombre de lui-même, et une toux sèche déchirait continuellement sa poitrine.

Quand revint l’hiver, l’île et ses alentours furent débarrassés de leurs brumes et Ivan