Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/82

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
86
La Nymphe des Brumes

— Cher Ivan ! parvint-il à articuler. Que je suis heureux de te revoir ! Je suis venu te chercher, Ivan ! Viens ! Quitte cette île ! Retournons là-bas, sur ta ferme !

— Quitter cette île ! s’écria Ivan. Jamais, Fabius, jamais ! M’en aller d’ici, où la Nymphe des Brumes s’en vient me visiter si souvent ! Je le répète, jamais !

— Mon cher Ivan… commença Fabius.

— Tu ne l’as pas vue, toi, la Nymphe des Brumes, Fabius ; moi, je l’ai vue plus d’une fois, et je l’aime ! Je l’aime, entends-tu ! Chaque jour, à l’aurore, elle m’apparaît ; elle vient m’encourager et me consoler. Moi, quitter cette île et ne plus la revoir !

Fabius jeta les yeux sur Xsis et celui-ci fit un geste désolé, en portant la main à son front. Hélas ! Ivan avait presque complètement perdu la raison. Il ne vi-