Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/79

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
83
La Nymphe des Brumes

— La Nymphe des Brumes ! murmura-t-il. Qu’elle est belle ! Oh ! Qu’elle est belle !

Mais, déjà, la vision s’effaçait, car le soleil projetait ses rayons sur toute la nature.

Chaque matin, ensuite, Ivan se rendait à la partie est de l’île, pour voir la Nymphe des Brumes, dont il parlait sans cesse à Xsis :

— Vois-tu, Xsis, la Nymphe des Brumes m’apparaît chaque jour, pour m’encourager et me consoler… Je lui parle… Elle ne me répond pas, il est vrai, mais parfois, elle incline la tête pour me faire comprendre qu’elle entend bien ce que je lui dis et qu’elle sympathise avec moi… Je ne regrette qu’une chose : c’est que ses apparitions soient trop courtes, beaucoup trop courtes !