Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/78

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
82
La Nymphe des Brumes

— As-tu déjà vu la brume se lever, Xsis ? demanda-t-il, un jour, à son domestique. Ce rideau blanc… on dirait que ce sont des mains célestes qui le soulèvent.

Or, en ce matin dont il est question, Ivan jouissait du spectacle toujours nouveau pour lui, et bientôt, toute l’île fut débarrassée de ses brumes. Seulement, entre les deux murs de la partie écorchée de la Marmite du Diable, ceux dont nous avons parlé tout à l’heure, et qui n’étaient séparés l’un de l’autre que par une distance de trois pieds, une brume légère flottait encore, et, à l’imagination surexcitée du jeune homme, ces parcelles de brume affectaient la forme d’une femme. Une femme voilée et gracieusement drapée, dont les longs vêtements traînaient sur les rochers.

Ivan, les yeux démesurément ouverts, regardait l’apparition.