Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/69

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
73
La Nymphe des Brumes

rudement provoqué, Monsieur Ivan et…

— J’ai tué Fabius ! Je l’ai tué ! Moi ! Je suis un assassin, un assassin ! cria Ivan, qui fondit en sanglots.

— Nous allons fuir, Monsieur Ivan, fuir tout de suite ! dit Xsis. Nous marcherons toute la nuit ; quand la brume se dissipera, nous devrons être loin d’ici. Venez, cher Monsieur Ivan !

Toute la nuit, ils marchèrent, toujours en ligne droite. Ce qui les arrêta, vers les six heures du matin, c’est une pièce d’eau, dans laquelle ils faillirent se précipiter.

— Il y a ici une rivière ou un lac, dit Xsis. Attendons que la brume se lève, avant de poursuivre notre chemin.

Quand la brume commença à se dissiper, ils virent qu’ils étaient sur le bord d’un lac, un grand lac, encaissé de hautes montagnes, et quand la brume se leva tout à fait, Ivan aperçut une île, au milieu de ce