Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/66

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
70
La Nymphe des Brumes

riposter, à moins d’être un lâche. Ivan riposta par un coup de poing sur la mâchoire de Fabius, un coup de poing qui eut un résultat foudroyant : Fabius oscilla sur ses jambes pendant l’espace de quelques secondes, puis il tomba sur le sol, où il resta sans mouvement.

À travers la brume, qui allait toujours s’épaississant, Ivan vit qu’on s’agenouillait auprès de Fabius. Quelqu’un posa sa main sur le cœur du jeune homme.

— Le cœur ne bat plus ! Il est mort ! fit une voix.

— Assassin ! crièrent-ils tous, en montrant le poing à Ivan.

— Arrêtons-le ! Arrêtons-le ! Nous le livrerons à la justice !

Et tous firent un mouvement vers Ivan ; mais celui-ci se sentit entraîné tout à coup, et une voix, celle d’Xsis, dit tout bas :