Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/58

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
62
Perdus sur la Méditerranée

rent de la catastrophe dont ils étaient menacés : l’Île Julia s’enfonçait dans la mer !…

Que faire ?… Eh ! bien, on n’avait pas le choix ; il fallait abandonner ce sol qui se dérobait sous leurs pieds. Aussi longtemps qu’ils le purent, sans danger, ils restèrent sur l’île ; mais, bientôt, ils durent prendre place dans leur chaloupe, et s’aventurer sur l’immensité. Assis dans leur embarcation, les enfants avaient vu ce coin de terre où ils avaient trouvé refuge, six mois plus tôt s’enfoncer lentement sous la mer, et les aînés ne purent retenir leurs larmes, en voyant ainsi disparaître cette île, sur laquelle ils avaient été presque heureux.

Plus rien ne restait de ce qui avait été l’Île Julia.

Donc, mes enfants, ne cherchez pas, sur la carte de la Méditerranée, l’Île Julia ;