Page:Lacerte - A la poursuite d'un chapeau, 1932.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.
44
Perdus sur la Méditerranée

quand le poisson tournait à droite, tournant à gauche quand il tournait à gauche.

Soudain, le poisson plongea, pour ne plus reparaître, et c’est alors seulement que Laurent s’aperçut que l’obscurité commençait à tomber ; c’est en vain même qu’il essaya de distinguer le rivage.

— Retournons ! Retournons, sans perdre un instant ! cria-t-il. Je le crains, le poisson nous a entraînés très loin !

Croyant prendre la direction du rivage, les pauvres enfants tournèrent leur embarcation, puis il se mirent à manier les avirons… Oui, il fallait se hâter !… Leurs parents !… Comme ils allaient être inquiets !

Pendant au delà d’une heure ils voguèrent sur l’océan ; mais le rivage semblait loin encore… Que dis-je ? il semblait s’éloigner toujours davantage. Alors, les