Page:La Bruyère - Œuvres complètes, édition 1872, tome 1.djvu/13

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


AVERTISSEMENT.


———————


C’est un sujet continuel de scandale et de chagrin pour ceux qui aiment les bons livres et les livres bien faits, que de voir avec quelle négligence les auteurs classiques se réimpriment journellement. L’ignorance, l’étourderie, ou le faux jugement des divers éditeurs, y ont successivement introduit des fautes et des altérations de texte, que l’on répète avec une désolante fidélité. On fait plus; on y ajoute chaque fois des fautes nouvelles, et la dernière édition, ordinairement la plus belle de toutes, est souvent aussi la plus mauvaise. Que falloit-il faire pour échapper à ce reproche? Simplement recourir à la dernière édition donnée ou avouée par l’auteur, et la reproduire avec exactitude. C’est ce que nous avons fait pour les Caractères de la Bruyère[1]. Nous ne vou-

  1. La huitième et dernière édition originale, publiée la bruyère par l'auteur en 1694, est celle qui nous a servie de copie. — Une neuvième édition, portant la date de 1697, était en cours d'impression lorsque La Bruyère mourut: elle ne diffère de la précédent que par une moins bonne correction, dont la responsabilité doit être renvoyée à l'imprimeur.