Page:La Borderie-La Bataille des Trente.djvu/18

Cette page n’a pas encore été corrigée


6. Ridele le Gaillart,
7. Helecoq, son frère,
8. Jannequin Taillart,
9 Rippefort le Vaillant,
10. Richart d’Irlande,
11. Tommelin Belifort,
12. Huceton Clemenbean,
13. Jenuequin Betoncamp,
14 Renequin llerouart,
15. Gaultier l'Alemant,
16. Hulbure ou Huebnie le Vilart
17. Renequin Mareschal,
18. Tommelin Hualton,
19. Robinet Melipart,
20 Isanay le Hardy,
21. Bicquillay (ij,
22. ITelichon le Musart,
23. Troussel,
24. Robin Àdès,
25. Dango le Couart,
26. Le neveu de Dagorne 2
27. Perrot de Commelain (lisez Commenan) 3,
28. Guillemin le Gaillart,
29. Raoulet d’Aspremont,
30. D’Ardaine.


Après leur désignation par Bembro, tous les champions du parti anglais lui jurent, pleins de vantardise, d’exterminer Beaumanoir ou tout au moins de le faire prisonnier Celui-ci, dans le même temps, sans faire tant de bruit, prend de sages mesures et adresse à Dieu de ferventes prières pour obtenir le succès (Laisse, 17, Crapelet, p 20-21 )
Le jour du combat venu, Bembro part de grand matin avec son monde, et pendant toute la route il exalte ses hommes par ses vanteries :
— Compagnons, crie t-il, nous aurons aujourd’hui la victoire ; Beaumanoir tombera en notre puissance, tous les siens seront tués ou prisonniers, nous les enverrons à notre gentil roi Edouard. Les Bretons battus à plates coulures n’oseront plus tenir devant nous, la Bretagne et la France seront la proie des Anglais. Vous pouvez être sûrs de ce que je vous dis, car j'ai fait lire mes livres, j’ai fouillé dans les prophétie de Merlin : c’est lui qui a prédit tout cela! (Laisses 20 et 21, Crapelet, p. 22).


1. Ce nom n’existe que dans le ms Didot ; il manque dans le ms. Bigot qui n’a que vingt-neuf noms Le ms. Didot, le plus complet, n’en a que trente et non trente-un. Il n’y avait donc en tout de chaque côté que trente combattants, y compris le chef de chaque bande.
2. C’est un neveu de Thomas de Dagworth, qui s’appelait, croit-on, Nicolas.
3. Celui-ci et les trois derniers sont les quatre Bretons monfortistes qui vinrent compléter la bande de Bembro.