Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/46

Cette page n’a pas encore été corrigée


22 LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI

28 r.

Miroir octogone multipliant sans fin l'image d'un homme placé à son centre.

28 V.

Etudes de charpentes et de voussures.

29 r.

Routes qui vont au travers de la digue d'un fleuve.

29 V.

Charpentes sans texte.

Deux plans, peu poussés, d'octogones.

30 r.

Philacrote flammée, arzila, crusida, lampade ou feu grégeois est une boule garnie de poin- tes et qu'on lance : elle contient un mélange de charbon de saule, de salpêtre, d'eau-de- vie, de soufre, de poix, de camphre, avec un fil de soie éthiopienne. Callimaque, archi- tecte, fut le premier qui l'enseigna aux ro- mains. Léon, empereur, l'employa quand les Orientaux vinrent contre Constantinople avec un nombre infini de navires qui furent tous brûlés par cet engin.

�� �