Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/40

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Figures d'un édifice a coupoles à huit absidioles, également à coupoles[1].

18 r.

Deux plans analogues à celui de Bramante pour S. Pierre de Rome[2].

18 v.

Les sentinelles des forteresses doivent être tirées au sort chaque soir ; que nul ne sache qui il aura pour compagnon, En temps de

  1. En 1488. concurremment avec Bramante, Piietro di Gorgonzola, Luca Paperio, le Maître concourut pour la coupole du Dôme de Milan ; son modèle ne fut pas accepté; en 1491, il le réclame, il a reçu 93 livres 14 soldi d'indemnité. M. de Geymûller, a étudié mieux que tout autre Léonard, architecte.
  2. Bramante, venu vers 1474 en Lombardie alors que Léonard n'y arrive qu'en 1483, fit en 1477 la façade du Dôme à Abbiatégrasse, la façade de la maison Fontana, la porte de la maison Mazzonico et en 1479 et 1499, l'église Saint-Satire. Le manuscrit de Léonard est de 1400. Il y aurait lieu de comparer de bonnes photographies des monuments de Bramante antérieurs à cette date avec les dessins de Léonard, sauf pour les avant-corps du milieu. Or, ce n'est que dix ans plus tard que Bramante, en 1500, commencera ses travaux romains, Léonard a donc trouvé le style Bramantesque, simultanément à celui qui devait être maître d'ceuvres, au Vatican.