Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/396

Cette page n’a pas encore été corrigée


372 LES .MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

naturelle se fait de la manière la plus simple et dans le temps le plus bref

Le visage du miroir est celui de quelqu'un qui te regarde, dont l'œil gauche fait face à ton œil droit, comme font les lettres qui s'impri- ment et la cire prenant l'empreinte du cachet.

A V.

Toute la pupille possède la faculté visuelle qui se trouve répandue en tout point.

5 r.

Les oiseaux nocturnes voient mieux la nuit que le jour : cela tient à l'accroissement et à la diminution de leur pupille.

Celle de l'homme double la nuit son dia- mètre, celle du duc ou du chat-huant croît dix fois autant, ce qui équivaut à loo fois la pupille de jour.

Outre cela, le ventricule placé dans le cer- veau, dit imprensiva, est plus de dix fois l'œil humain, la pupille en représente moins de la millième partie.

Cette impreyn^jva de l'homme est comme une grande salle recevant la lumière par une petite baie.

�� �