Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/353

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI 329

leur que les jambes des hommes et des che- vaux, sont plus éclairés entre des angles égaux que les susdites jambes.

16 r.

Le frottement de la sagoma {Jorme^ terme d' architecture, instrument pour polir, racler

16 V.

La nature a placé les feuilles des dernières branches de façon à ce que la sixième soit au-dessus de la première, et ainsi de suite. La branche, ou le fruit naissant dans l'année suivante de l'œil qui est au-dessus, en con- tact avec la tête de la feuille, reçoit l'eau qui descend^lorsquelagoutte tombe dans la conca- vité de l'œil ; et une branche ne couvre pas l'autre, parce que les branches poussent en sens différents, et la sixième seule pousse au-dessus de la première et bien au-dessus.

17 r. et V.

Géométrie, moufles et poids.

30

�� �