Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/316

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


1 r.

Je partis de Milan, pour Rome, le 24 septembre 1513, avec Jean, François de Melzi Salaï, Laurent et le Fanfoia.

1 v.

Triple est le plus grand cône qui se puisse tirer du cube et double est la surface latérale du cube par rapport à celle du cône.

Le cercle est égal à un quadrilatère fait de la moitié du diamètre de ce cercle, multiplié par la moitié de la circonférence du même cercle.

2 r.

Aimant.

Pour trouver la partie septentrionale de l’aimant, prends un vase large et rempli d’eau, mets une tasse de bois et dans celle-ci l’aimant. La tasse nagera et sitôt la vertu attractive de cette trémontane se remuera vers l’étoile du nord, et ira au bord du vase.

Sur la vis.

2 v.

Pour distiller de l’huile de laque.