Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/303

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DK LEONARD DE VINCI 279

varier, tour à tour obscures ou claires : obscures quand le soleil est à 1 Occident et la lune au milieu du ciel, et claires à la pleine lune, lorsqu'à l'Orient elle regarde le ciel à l'Occident. Alors le soleil illuminerait jus- qu'aux fonds de telles transparences et aboli- rait toute ombre.

85 r.

On dit aussi que les taches viennent de densités diverses, mais dans les éclipses les rayons solaires pénétreraient ces densités.

D'autres disent que la lune est un miroir qui rejette l'image de la terre, opinion fausse, car la terre découverte par l'eau a diverses figures. Quand la lune est à l'Occident, elle réfléchirait d'autres taches que lorsqu'elle est à l'Orient : or les taches de la lune ne varient jamais dans son mouvement sur notre hémis- phère.

85 v.

La boule de verre pleine d'eau froide ren- voie les rayons encor plus chauds que le feu.

86 r.

Si tu disais que le froid tempère les rayons

�� �