Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/290

Cette page n’a pas encore été corrigée


266 LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

ces faces (fesses). Or, les chiens ont un odorat si subtil qu'ils sentent la vertu restée dans ses fesses; s'ils le trouvent dans les rues, ils les flairent et s'ils sentent qu'elles contiennent quelque vertu nutritive, ils les prennent et ne les lâchent plus.

S'ils reconnaissent à ces odeurs que le chien est bien repu, ils l'honorent parce qu'il a un riche et puissant maître, dans le cas contraire ils estiment que le chien a un pauvre et triste maître et ils le mordent, comme ils mor- draient le maître.

48 r.

Eau.

48 V.

Pour savoir combien quelqu'un fait de che- min par heure, prends la roue des potiers.. (invention du podomèlre).

49 V-

Le poids que soutient la barque Tenfonce autant que l'eau acquiert de poids sur l'air qui est dans cette barque, et cet air est égal au poids soutenu.

�� �