Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/277

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI 2^3

corps célestes. Toutes les âmes descendent de lui, car la chaleur qui est dans les animaux vivants vient des âmes. Il n'y a, dans l'uni- vers, aucune autre chaleur ni lumière que la sienne,conimeje le montrerai dans le quatrième livre et ceux qui ont voulu adorer les hommes comme dieux, Jupiter, Saturne et Mars et semblables ont fait une grande erreur, puis- qu'on voit que l'homme, serait-il aussi grand que la terre, paraîtrait semblable à une minime étoile qui paraît un point dans l'univers et qu'on voit encore ces hommes putrescibles et corruptibles dans leurs sépultures.

S V.

Les étoiles se voient la nuit, parce que nous sommes sous l'épaisseur de l'air, qui est plein d'infinies particules d'humidité. Chacune de CCS particules frappée par le rayon solaire resplendit ; sans cet air humide, nous verrions les étoiles en plein midi.

Ijcaucoup font boutique d'impostures et de faux miracles, trompant la multitude, et si quelqu'un dénonçait leurs tromperies « pon- cano » ils le poindraiont.

�� �