Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/207

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINÔI 183

Elle a la forme de la lionne, plus haute sur pattes, plus minces et longues, de robe blanche à rosettes noires : tous les animaux se plaisent à la voir, ils resteraient autour d'elle si son visage n'était pas si terrible.

23 r.

Sachant cela, elle cache sa figure et les ani- maux d'alentour se rassurent et approchent pour mieux jouir de tant de beauté ; elle saisit le plus proche et le dévore.

Chayncaux. — Les Bactriens ont deux bosses, les arabes une. Ils sont rapides en bataille et résistants aux fardeaux. Cet animal, observateur de la règle et de la mesure, ne se lève pas s'il est trop chargé, et, si l'étape est trop longue, il s'arrête, et les marchands doivent camper là.

Le Tigre — naît en Hycarnie, semblable à la panthère par les diverses taches de sa peau. Il est d'une étonnante vélocité. Le chasseur, quand il trouve ses petits, les prend, en posant des miroirs dans le lieu d'où il part, et, sur un cheval rapide, il luit. Le tigre, en revenant, se regarde dans les miroirs posés à terre, et, s'y voyant, il lui paraît voir ses petits.

�� �