Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/192

Cette page n’a pas encore été corrigée


l68 LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

8 V.

Justice. — Elle est représentée par le roi des abeilles qui ordonne et dispose tout avec raison. Certaines vont parmi les fleurs, d'autres travaillent, d'autres combattent avec les guêpes, d'autres enlèvent les ordures, d'autres accompagnent le roi et lui font cortège.

Quand il est vieux et sans ailes, elles le portent, et si aucune d'elles manque à son office, elle est punie sans rémission.

Vérité. — Bien que les perdrix se volent les œufs, l'une à l'autre, néanmoins les enfants nés de ces œufs, reviennent toujours à leurs vraies mères.

Fidélité. — Les grues sont si fidèles pour leur roi, que la nuit, quand il dort, quelques- unes sont autour du pré, pour regarder au loin, d'autres se tiennent toujours avec une pierre dans une patte, afin que si le sommeil les dominaient la pierre tombât, et, par son bruit, les réveilleraient. Il y en a d'autres qui dorment autour du roi, et, chaque nuit, elles se relayent, afin que rien ne manque au monarque.

�� �