Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/179

Cette page n’a pas encore été corrigée


LES MANUSCRITS DE LEONARD DE VINCI I55

de la mer est plus élevé que les plus hautes cimes, en alléguant de vaines et puériles raisons : je n'en alléguerai qu'une seule, moi, simple et courte.

Si on ôte ses rives à la mer elle couvrira la terre et la fera ronde : or quelle quantité de terre il faudrait enlever pour que les ondes marines couvrissent le monde : ce qu'on enlè- verait serait plus élevé que les rivages.

59 r.

Pourquoi les fleuves changent de place et et souvent s'élèvent et se soulèvent en divers lieux.

Ce que c'est que l'écume de l'eau.

59 V.

Pourquoi il y a toujours à la surface de l'eau courante des lleuves, différentes bosses et cavités.

Les bas révèlent la lorme des jambes ainsi la surface de l'eau montre la qualité de son fond ; la partie de l'eau qui est au Icjnd ren- contrant des pierres les frappe et saute, élevant tout le courant au-dessus d'elle.

�� �