Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/118

Cette page n’a pas encore été corrigée


94 LES MANUSCRITS DE LICONARD DE VINCI

paire de chausses, un pourpoint et je mis les deniers de côté pour les payer; il me les vola dans l'escarcelle et jamais il ne fut possible de lui faire confesser, bien que j'en eusse une vraie certitude.

Le jour suivant, j'allai souper avec Jacques qui soupa pour deux, fît mal pour quatre, il brisa trois fioles, renversa le vin et après cela vint souper où j'étais.

Item 7 septembre il vola un style de 22 sous à Marc (Marco da Oggione) dans son atelier lorsque Marco s'en fut enquis, on trouva le style dans la caisse dudit Jacques.

Item 26 janvier 1491, j'étais chez Galeaz de Sanseverino à ordonner sa joute. Des valets se déshabillaient pour essayer des costumes d'hommes sauvages, Jacques s'approcha de l'escarcelle de l'un d'eux et il y prit quelques deniers.

Itein une peau turque m'ayant été donnée dans cette maison, par maître Augustin de Pavie, pour des bottines, ce Jacques me la vola et la vendit 20 sous à un savetier : et de ces deniers, selon ce que lui-même me confessa, il acheta des bonbons d'anis.

Item 2 avril, Jean-Antoine (Beltraffio),

�� �