Page:Léonard de Vinci - 14 manuscrits.djvu/106

Cette page n’a pas encore été corrigée


82 LES MANUSCRITS DE LÉONARD DE VINCI

33 r.

La hauteur de la lumière, pour dessiner, doit être telle que chaque corps fasse, par terre, son ombre aussi longue qu'il est haut.

33 V.

Dans le choix des figures, sois plutôt délicat que sec et ligneux.

34 r.

Manger sans appétit est dommageable à la santé, l'étude sans plaisir gâte la mémoire

34 V.

Le bois nourrit le feu qui le consume.

N'appelle pas richesse ce qui se peut perdre.

La vertu est notre vrai bien : elle ne nous abandonne qu'avec la vie ; les possessions et richesses extérieures on les garde avec crainte, et, si on les perd, on est aussitôt méprisé et bafoué.

Dessin : aucun d'intérêt esthétique.

�� �