Page:Kostomarov - Deux nationalités russes.djvu/9

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.

Vassilko aveuglé, parlant à Vassili qui lui avait été envoyé, reconnaît qu’il avait eu l’intention de se venger des Polonais à cause de la Rouss et il entend par là non Kief mais le territoire qui s’est appelé ensuite Russie rouge.

Au douzième siècle, dans le pays de Rostoff-Souzdal, sous le nom de Rouss on comprenait en général la partie méridionale de la Russie actuelle.

Dans un sens plus large ce nom de Rouss s’étendait parfois aux territoires qui étaient en relations avec le pays rousse, soit qu’ils fussent soumis politiquement à ce pays, soit qu’ils en dépendissent au point de vue religieux lorsque Kief fut déchu à n’être plus que la métropole religieuse, la capitale de la religion commune.

Mais ce nom de Rouss est une désignation ethnographique qui ne s’applique qu’au peuple rousso-ukranien et qui le distingue des autres Slaves.

D’autres petites branches mentionnées par le chroniqueur ont disparu, sont restées dans l’obscurité ou ont passé au troisième plan. Peut-être qu’elles étaient très peu importantes lorsque se fit l’union et qu’il n’est resté d’elles que les traits généraux communs à tous.

Les étrangers eux-mêmes commencèrent à donner le nom de Rouss au peuple ukranien. On n’appliquait ce nom de Rouss qu’à cette branche Slave à laquelle on a donné plus tard le nom de Petite Russie, Russie méridionale, Ukraine (Oukraïne).

Lorsque les Slaves occidentaux de la Russie actuelle, encouragés par l’influence des Lithuaniens, se furent réunis en un corps politique ils prirent le nom générique de Lithuanie, cette désignation s’étendit au pays russe blanc et à la nationalité de la Russie blanche et la nationalité ukranienne perdit son ancien nom de Rouss.

Au quinzième siècle, sur la superficie de la Russie, on distinguait quatre branches du slavisme : Novgorod, la Moscovie, la Lithuanie et la Russie (Rouss).

Lorsque au seizième et au dix-septième siècles, Novgorod eut disparu, il ne resta que la Moscovie, la Lithuanie et la Rouss ; à l’est, sous le nom générique de Rouss on comprenait une terre slave, divisée en plusieurs branches, tandis qu’au sud-ouest, Rouss était le nom particulier d’une branche. Les habitants de