Page:Kipling - Le Livre de la jungle, illustré par de Becque.djvu/51

Cette page a été validée par deux contributeurs.


nu ; car, écoute, enfant de l’homme, je t’aimais plus que je n’ai jamais aimé les miens.

— Je reviendrai sûrement, dit Mowgli ; et quand je reviendrai, ce sera pour étaler la peau de Shere Khan sur le Rocher du Conseil. Ne m’oubliez pas ! Dites-leur, dans la Jungle, de ne jamais m’oublier !

L’aurore commençait à poindre quand Mowgli descendit la colline tout seul, en route vers ces êtres mystérieux qu’on appelle les hommes.


Becque - Livre de la jungle, p35.jpeg