Page:Kipling - Le Livre de la jungle, illustré par de Becque.djvu/277

Cette page a été validée par deux contributeurs.


c’est obéir à l’homme qui vous tient la figure, et sans faire de questions.

Il a raison, dit Double-Queue. Je ne peux pas toujours obéir, parce que je suis entre le zist et le zest ; mais Billy a raison. Obéissez à l’homme près de vous, qui donne l’ordre, ou bien vous arrêtez toute la batterie, et on vous rosse par-dessus le marché.

Les bœufs de batterie se levèrent pour s’en aller.

— Le matin vient, dirent-ils. Nous allons nous en retourner à nos lignes. C’est vrai, que nous ne voyons que devant nos yeux, et que nous ne sommes pas très habiles ; mais c’est nous cependant les seuls, ce soir, qui n’ayons pas eu peur. Bonsoir, gens de cœur.

Personne ne répondit, et le cheval de troupe demanda, pour changer de conversation :

— Où est ce petit chien ? Un chien quelque part, cela veut dire un homme.

— Ici, jappa Vixen, sous la culasse du canon, avec mon homme. C’est vous, grosse bête, gros étourneau de chameau, là-bas, c’est vous qui avez renversé notre tente. Mon homme est très en colère.

— Peuh ! dirent les bœufs. Il doit être blanc ?

— Naturellement, il l’est, dit Vixen : croyez-vous que c’est un bouvier noir qui me soigne ?

Huah ! Ouach ! Ugh ! firent les Bœufs. Allons-nous-en promptement.

Ils plongèrent dans la boue, et firent si bien qu’ils enfilèrent leur joug dans le timon d’un caisson de munitions, où il resta fixé.