Page:Kipling - Le Livre de la jungle, illustré par de Becque.djvu/266

Cette page a été validée par deux contributeurs.


Becque - Livre de la jungle, p234.jpg


croulent, et la poussière s’élève comme si là-bas de grands troupeaux rentraient à l’étable.

— Oh ! Et vous choisissez ce moment-là pour paître ? dit le jeune mulet.

— Ce moment ou un autre. Manger est toujours bon. Nous mangeons jusqu’à ce qu’on nous remette le joug, et tirons de nouveau le canon pour revenir où Double-Queue l’attend. Parfois, il y a dans la ville de gros canons qui