Page:Kipling - Le Livre de la jungle, illustré par de Becque.djvu/206

Cette page a été validée par deux contributeurs.


à son mari. Est-ce croyable ! Il nous a sauvé la vie à tous !

Rikki-tikki se réveilla en sursaut, car les mangoustes ne dorment que d’un œil.

— Oh ! c’est vous ! dit-il. De quoi vous tourmentez-vous ? Tous les cobras sont morts ; et s’il en reste, je suis là.

Rikki-tikki pouvait à bon droit être fier de sa victoire ; mais il n’abusa pas de son droit, et il garda ce jardin, dorénavant, en vraie mangouste, de la dent et du jarret, si bien que jamais cobra n’osa montrer la tête dans l’enceinte des murs.


Becque - Livre de la jungle, p180.jpg