Page:Kinon - L’An mille, 1911.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ACTE I


Le Blasphème


Un plateau en Ardenne, la nuit.

Ténèbres.

Un coup de vent ayant fait glisser le rideau des nuages, le paysage apparaît peu à peu, sous les rayons blafards d’une lune malade. Au fond, à demi masqué par les bois, le burg de Thanesheim, érigeant son donjon rude et rogue dans le ciel tourmenté. Tout au loin, une ligne de coteaux noircis de sapinières.

Au premier plan, des arbres gigantesques où dominent les pins et les sapins.

A gauche, un chemin rocailleux débouche sur le plateau et tourne dans la direction du burg.

Vers la droite, un rocher, surmonté d’une croix de pierre. Dans le rocher, une caverne.

L’ermite Radbod est assis sur un bloc de rocher, devant l’entrée de la caverne. Robe de bure, ceinture de cordes, barbe et chevelure incultes. Les coudes aux genoux et le front dans les mains, il est plongé dans une profonde méditation et semble faire corps avec la pierre sur laquelle il est assis.