Ouvrir le menu principal

Page:Kant - Critique du jugement, trad. Barni, tome premier.djvu/53

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


nos facultés représentatives, qui paraît plus importante encore que celle de sa parenté avec la famille des facultés de connaître. En effet, toutes les facultés ou capacités de·l’âme peuvent être ramenées à ces trois qui ne peuvent plus être dérivées d’un principe commun : la faculté de connaître, le sentiment du plaisir et de la peine et la faculté de désirer [1]. Dans le ressort de la faculté de connaître,

  1. Quand on a quelque raison de supposer que les concepts employés comme principes empiriques ont de l'affinité avec la faculté de connaître pure a priori, il est utile, à cause de cette relation méme, de leur chercher une définition transcendentale, c'est-à-dire de les définir par des catégories pures, en tant qu’elles donnent seules, d’une manière suffisante, la différence du conpept dont il s’agit d’avec d’autres. On suit en cela l'exemple du mathématicien qui laisse indéterminées les données empiriques de son problème, et qui ne soumet aux concepts de l'arithmétique pure que le rapport de ces données dans une synthese pure, généralisant par là la solution du problème. On m’a reproché d’avoir employé une méthode semblable (Voyez la préface de la critique de la raison pratique), et d’avoir défini la faculté de désirer, la faculté d’être, par ses représentations, cause de la réalité des objets de ces représentations ; car, dit-on, de simples souhaits sont aussi des désirs, et chacun pourtant reconnaît qu’ils ne suffisent pas pour que leur objet soit réalisé, Mais cela ne prouve rien autre chose, sinon qu’il y a dans l’homme des désirs dans, lesquels il se trouve en contradiction avec lui-méme, puisqu'il tend, par sa représentation seule, à la réalisation de l’objet, quoiqu’il ne puisse y parvenir, ayant conscience que ses forces,mécaniques (pour appeler ainsi celles qui ne sont pas psyphologiques), qui devraient être déterminées par cette représentation à réaliser l’objet (par conséquent médiatement), ou ne sont pas suffisantes, ou même rencontrent quelque chose d’impossible, comme, par exemple , de changer le passé (0 mihi præteritos... etc.), ou d’anéantir, dans l'impatience de l'attente, l'intervalle qui nous sépare du moment désiré. ― Quoique, dans