Page:Justin - Apologies, trad. Pautigny.djvu/24

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


plus intéressants sont d’ordre liturgique. Pour répondre aux accusations monstrueuses portées contre les chrétiens, il décrit tout au long leurs assemblées. Les fidèles se réunissent tous les dimanches. Le lecteur lit d’abord les Mémoires des Apôtres et les livres des prophètes, et celui qui préside fait suivre cette lecture d’une exhortation. Tous prient en commun et, quand les prières sont terminées, les fidèles se donnent le baiser de paix (I, lxv, 2). Puis a lieu l’oblation et la consécration du pain et du vin. Chacun en reçoit sa part, et les diacres en portent aux absents. À ces mêmes assemblées, ceux qui le peuvent donnent aux pauvres. C’est d’ailleurs un devoir pour tous les chrétiens de soulager tous ceux qui sont dans le besoin (I, lxvii).

Harnack, Brod und Wasser, die eucharistichen Elemente bei Justin (Texte und Untersuchungen, 2e série, VII, Heft 2), Leipzig, 1891, p. 115-144. — Th. Zahn, Brod und Wein im Abendmahl der alten Kirche, Erlangen, 1892. — Funk, Die Abendmahlselemente bei Justin, dans la Theol. Quartalschrift, LXX (1892), p. 643-659, et dans les Kirchengeschichtliche Abhandlungen, I (1897), 278-292. — A. Scheiwiler, Die Elemente der Eucharistie in den ersten Jahrhunderten, Mayence, 1903.


18. Saint Justin avait composé un ouvrage contre les hérésies que nous n’avons plus (voy. § 3). Mais