Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/88

Cette page a été validée par deux contributeurs.
88
l'île mystérieuse.

Les ascensionnistes, se faisant la courte échelle... (Page 86.)

le soir se faisait peu à peu, et il était presque nuit, quand Cyrus Smith et ses compagnons, très-fatigués par une ascension de sept heures, arrivèrent au plateau du premier cône.

Il fut alors question d’organiser le campement, et de réparer ses forces, en soupant d’abord, en dormant ensuite. Ce second étage de la montagne s’élevait sur une base de roches, au milieu desquelles on trouva facilement une retraite. Le combustible n’était pas abondant. Cependant, on pouvait obtenir du feu au moyen des mousses et des broussailles sèches qui hérissaient certaines portions du plateau. Pendant que le marin préparait son foyer sur des pierres qu’il disposa à cet usage, Nab et Harbert s’occupèrent de l’approvisionner en com-