Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/601

Cette page a été validée par deux contributeurs.
601
le secret de l'île.

Quel spectavle que ce combat entre l'eau et le feu ! (Page 602.)

prirent feu, et leur sève, subitement transformée en vapeur, les fit éclater comme des boîtes d’artifice, tandis que d’autres, moins humides, restèrent intacts au milieu de l’inondation.

Les colons avaient repris la route du corral. Ils marchaient lentement, à reculons pour ainsi dire. Mais, par suite de l’inclinaison du sol, le torrent gagnait rapidement dans l’est, et, dès que les couches inférieures des laves s’étaient durcies, d’autres nappes bouillonnantes les recouvraient aussitôt.

Cependant, le principal courant de la vallée du creek Rouge devenait de plus en plus menaçant. Toute cette partie de la forêt était embrasée, et d’énormes volutes de fumée roulaient au-dessus des arbres, dont le pied crépitait déjà dans la lave.