Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/502

Cette page a été validée par deux contributeurs.
502
l'île mystérieuse.

Et de la main il montra une épaisse fumée qui tourbillonnait au-dessus du moulin, des étables et des bâtiments de la basse-cour.

Un homme s’agitait au milieu de ces vapeurs.

C’était Nab.

Ses compagnons poussèrent un cri. Il les entendit et courut à eux…

Les convicts avaient abandonné le plateau depuis une demi-heure environ, après l’avoir dévasté !

« Et M. Harbert ? » s’écria Nab.

Gédéon Spilett revint en ce moment au chariot.

Harbert avait perdu connaissance !


CHAPITRE X

Harbert transporté à Granite-house. — Nab raconte ce qui s’est passé. — Visite de Cyrus Smith au plateau. — Ruine et dévastation. — Les colons désarmés devant la maladie. — L’écorce de saule. — Une fièvre mortelle. — Top aboie encore !


Des convicts, des dangers qui menaçaient Granite-house, des ruines dont le plateau était couvert, il ne fut plus question. L’état d’Harbert dominait tout. Le transport lui avait-il été funeste, en provoquant quelque lésion intérieure ? Le reporter ne pouvait le dire, mais ses compagnons et lui étaient désespérés.

Le chariot fut amené au coude de la rivière. Là, quelques branches, disposées en forme de civière, reçurent les matelas sur lesquels reposait Harbert évanoui. Dix minutes après, Cyrus Smith, Gédéon Spilett et Pencroff étaient au pied de la muraille, laissant à Nab le soin de reconduire le chariot sur le plateau de Grande-Vue.

L’ascenseur fut mis en mouvement, et bientôt Harbert était étendu sur sa couchette de Granite-house.

Les soins qui lui furent prodigués le ramenèrent à la vie. Il sourit un instant en se retrouvant dans sa chambre, mais il put à peine murmurer quelques paroles, tant sa faiblesse était grande.

Gédéon Spilett visita ses plaies. Il craignait qu’elles ne se fussent rouvertes, étant imparfaitement cicatrisées… il n’en était rien. D’où venait donc cette prostration ? Pourquoi l’état d’Harbert avait-il empiré ?

Le jeune garçon fut pris alors d’une sorte de sommeil fiévreux, et le reporter et Pencroff demeurèrent près de son lit.