Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/437

Cette page a été validée par deux contributeurs.
437
le secret de l'île.

Enfin, vers minuit et demi, une pirogue, portant deux hommes, accosta la grève. C’était Ayrton, légèrement blessé à l’épaule, et Pencroff, sain et sauf, que leurs amis reçurent à bras ouverts.

Aussitôt, tous se réfugièrent aux Cheminées. Là, Ayrton raconta ce qui s’était passé et ne cacha point ce projet de faire sauter le brick qu’il avait tenté de mettre à exécution.

Toutes les mains se tendirent vers Ayrton, qui ne dissimula pas combien la situation était grave. Les pirates avaient l’éveil. Ils savaient que l’île Lincoln était habitée. Ils n’y descendraient qu’en nombre et bien armés. Ils ne respecteraient rien. Si les colons tombaient entre leurs mains, ils n’avaient aucune pitié à attendre !

« Eh bien ! nous saurons mourir ! dit le reporter.

— Rentrons et veillons, répondit l’ingénieur.

— Avons-nous quelque chance de nous en tirer, monsieur Cyrus ? demanda le marin.

— Oui, Pencroff.

— Hum ! Six contre cinquante !

— Oui ! six !… sans compter…

— Qui donc ? » demanda Pencroff.

Cyrus ne répondit pas, mais il montra le ciel de la main.


CHAPITRE III

La brume se lève. — Les dispositions de l’ingénieur. — Trois postes. — Ayrton et Pencroff. — Le premier canot. — Deux autres embarcations. — Sur l’îlot. — Six convicts à terre. — Le brick lève l’ancre. — Les projectiles du Speedy. — Situation désespérée. — Dénouement inattendu.


La nuit s’écoula sans incident. Les colons s’étaient tenus sur le qui-vive et n’avaient point abandonné le poste des Cheminées. Les pirates, de leur côté, ne semblaient avoir fait aucune tentative de débarquement. Depuis que les derniers coups de fusil avaient été tirés sur Ayrton, pas une détonation, pas un bruit même n’avait décelé la présence du brick sur les atterrages de l’île. À la rigueur, on aurait pu croire qu’il avait levé l’ancre, pensant avoir affaire à trop forte partie, et qu’il s’était éloigné de ces parages.

Mais il n’en était rien, et, quand l’aube commença à paraître, les colons purent entrevoir dans les brumes du matin une masse confuse. C’était le Speedy.