Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/345

Cette page a été validée par deux contributeurs.
345
l'abandonné.

Harbert montre entre les arbres une habitation. (Page 345.)

— Et que cette bouteille n’est arrivée à l’île Lincoln qu’après avoir longtemps flotté sur la mer ?

— Pourquoi pas ? répondit Pencroff. — Mais voici la nuit qui vient, ajouta-t-il, et je pense qu’il vaut mieux suspendre nos recherches.

— Revenons à bord, et demain nous recommencerons, » dit le reporter.

C’était le plus sage, et le conseil allait être suivi, quand Harbert, montrant une masse confuse entre les arbres, s’écria :

« Une habitation ! »

Aussitôt, tous trois se dirigèrent vers l’habitation indiquée. Aux lueurs du