Ouvrir le menu principal

Page:Jules Verne - L’Île mystérieuse.djvu/273

Cette page a été validée par deux contributeurs.
273
l'abandonné.

Ce fut un travail considérable. (Page 274.)

Cheminées, la basse-cour et toute la partie supérieure du plateau, destinée aux ensemencements, seraient protégées contre les déprédations des animaux.

Rien n’était plus facile à exécuter que ce projet, et voici comment l’ingénieur comptait opérer.

Le plateau se trouvait déjà défendu sur trois côtés par des cours d’eau, soit artificiels, soit naturels :

Au nord-ouest, par la rive du lac Grant, depuis l’angle appuyé à l’orifice de l’ancien déversoir jusqu’à la coupée faite à la rive est du lac pour l’échappement des eaux ;

Au nord, depuis cette coupée jusqu’à la mer, par le nouveau cours d’eau qui