Page:Joanne, Géographie de l’Isère, 1876.djvu/36

Cette page a été validée par deux contributeurs.
33
POPULATION, LANGUE, CULTE, INSTRUCTION PUBLIQUE.

dillac, neveu et secrétaire du cardinat de Tencin. — Étienne Bonnot de Condillac, célèbre philosophe, auteur de l’Essai sur l’origine des connaissances humaines. — Pierre-Joseph Bernard, poète anacréontique, plus connu sous le nom de Gentil-Bernard que lui donna Voltaire. — Jacques Vaucanson, mécanicien, inventeur d’un moulin à organsiner, d’un métier à tisser les étoffes façonnées, de plusieurs automates, etc. — Gratet de Dolomieu, célèbre géologue qui fit partie de l’expédition d’Égypte. — Jean-Joseph Mounier, avocat, président de l’assemblée de Vizille, en 1788, membre des États généraux de 1789 et de la Constituante. — Antoine-Pierre-Joseph-Marie Barnave, avocat au parlement de Grenoble, député aux États généraux, membre de la Constituante, où il se distingua par son éloquence, arrêté comme suspect en 1792, et mort sur l’échafaud.

Dix-neuvième siècle.Jean Bérenger, député du tiers état aux États généraux, membre du conseil des Cinq-Cents, comte de l’Empire. — Jacques Berriat-Saint-Prix, professeur de droit à la faculté de Paris. — Michel Pichat, auteur tragique, auteur de Léonidas et de Guillaume Tell. — Henri Beyle, critique et romancier plus connu sous le pseudonyme de Stendhal. — Le poète Charles Reynaud. — Le compositeur Hector Berlioz. — Casimir Périer, député sous la Restauration, président du conseil des ministres sous Louis-Philippe, mort en 1832. — Louis-Joseph Vicat, ingénieur, célèbre par ses recherches sur la composition des meilleurs ciments. — Xavier Jouvin, à qui Grenoble doit en partie le développement actuel de son industrie gantière. — Le poète François Ponsard, de l’Académie française. — Jacques-Louis-César-Alexandre Randon, maréchal de France, ancien gouverneur de l’Algérie, ancien ministre de la guerre. — Le peintre E. Hébert, directeur de l’école française de Rome.


VIII. — Population, langue, culte, instruction publique.

La population de l’Isère s’élève, d’après le recensement de 1872, à 575,784 habitants (286,540 du sexe masculin,