Page:Jacques Boileau - De l abus des nudites de gorge, Duquesne, 1857.djvu/39

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


récompense celles qui voilent leur gorge, et que le démon trompe celles à qui il persuade de la montrer, en un mot que Dieu a de l’aversion pour toute sorte de nuditéz du corps, et que le démon en fait son plaisir et sa joie.

XXXVII. Dieu haït la nudité parce qu’il est la pureté même ; le démon l’aime parce qu’il est impur. Dieu hait la nudité parce que c’est un signe de nôtre défaite, le démon l’aime parce que c’est une marque de son triomphe. Dieu hait la nudité parce qu’elle est la suite et la cause du péché, le démon l’aime, parce qu’elle est une preuve de notre misère et qu’elle dé couvre en même temps notre indigence et notre crime. Dieu hait la nudité parce qu’il nous chérit, et qu’elle l’oblige à détourner les yeux de dessus nous, le démon l’aime parce qu’il nous hait et qu’elle luy sert à nous perdre. Enfin Dieu hait la nudité du corps parce qu’elle est une figure de celle de l’âme, et qu’elle luy représente continuellement notre pauvreté intérieure, et le démon aime la nudité du corps, parce qu’elle le fait souvenir que par son addresse nous avons été dépouilléz de toutes les graces qui ornoient notre âme. De sorte que celles qui aiment la nudité avec le démon, présagent en quelque manière quelles seront privées des grâces qu’elles possèdent, et sem-