Page:Jacques Boileau - De l abus des nudites de gorge, Duquesne, 1857.djvu/17

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


qu’on leur reproche d’aimer trop le monde et de souhaiter avec trop d’ardeur d’en être aimées ; que ne font-elles point pour luy plaire ? Elles consument les biens de la fortune et perdent les biens de la grâce ; et quand par leur pompe et par leur nudité elles sollicitent les libertins à les regarder, ne peut-on pas dire, qu’elles deviennent semblables à cette femme dont parle Ezéchiel, qui tachoit par ses soins et par ses richesses d’acquérir l’amitié de ceux qui la regardoient, et s’il m’est permis de me servir de ces termes pour exprimer la pensée de ce Prophéte, qui achetoit sa prostitution au lieu que les autres la vendent.

XI. Songez, songez, que dans votre Baptême vous avez renoncé aux pompes et aux vanitéz du monde, et faites réflexion que par vos ornemens inutiles et vos nuditéz honteuses vous pratiquez ce que le monde enseigne de plus dangereux et de plus impie. Hélas ne le croiez point, c’est un trompeur qui ne tâche qu’à vous séduire, et qui ne peut jamais vous rendre heureuses ny contentes quelque promesse qu’il vous fasse. Vous ne devez point faire alliance avec luy puisqu’il est votre ennemy et le rival de votre Dieu, et si vous êtes assez foibles et assez malheureuses pour con sentir à ce qu’il demande de vous , contre vous