Ouvrir le menu principal

Page:Isis Copia - Fleurs de rêve, 1911.pdf/158

Cette page a été validée par deux contributeurs.


je regrette si douloureusement et si délicieusement, et dont, longtemps après, je me souviens si religieusement…

Car, ayant le culte du souvenir, j’aime beaucoup vivre de l’âme et par l’âme…


— FIN —