Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/55

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


péchés et de purifier ma vie. Ô sois-moi propice, mon Maître et mon Juge, et ne détourne point de moi Ta face, mais avec ta main puissante, convertis-moi à ton amour et mets-moi sur la voie de la véritable repentance, afin que je commence dès aujourd’hui même l’œuvre de mon salut. Par la vertu de ta passion divine, dompte les passions de ma chair ; par ton sang précieux purifie l’impureté de mon âme ; par ton crucifiement, crucifie-moi au monde avec tous ses scandales et convoitises ; couvre-moi de ta croix contre mes ennemis invisibles, qui cherchent mon âme pour la faire périr. Par tes pieds percés, éloigne mes pieds de toute voie du mal ; par tes mains percées, retiens mes mains de toute œuvre, qui te serait désagréable. Par ton corps attaché à la croix, attache ma chair à ta crainte salutaire, afin que fuyant le mal, je fasse le bien devant Toi. Ayant eu la tête inclinée sur la croix, abaisse mon esprit orgueilleux ; par ta couronne d’épines, couvre