Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/46

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur.

Ô Dieu, notre Père, Celui-ci est Votre Fils bien-aimé, celui que Vous avez commandé d’écouter au moment où il était baptisé par Jean, et à l’heure de sa transfiguration sur le Thabor : Écoutez-le à présent et étanchez sa soif pour mon salut. Et moi, le voyant mort pour moi, je lui chante : Vous tous, peuples et tribus de la terre, rachetés au prix de son sang, chantez Votre Seigneur et célébrez-le dans tous les siècles.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur.

Ô Dieu, notre Père, Celui-ci est Votre Fils et Votre céleste envoyé ! On l’a humilié et on n’a pas ajouté foi à ses paroles ; on l’a importuné et on lui a fait subir tous les tourments ; et moi je m’écrie : Vous, toutes générations, rachetées par son sang, chantez Votre Seigneur, et célébrez-le dans tous les siècles.

Gloire au Père, au Fils et au St-Esprit.

Ô Dieu, notre Père ! Celui-ci est Votre Fils, qui à peine né n’avait de place dans aucune maison : vivant sur la terre, il a été appelé l’ami des publicains et des pécheurs, et fut même accusé de blasphèmes ; enfin il a été condamné à une mort déshonorante, afin que moi, chargé du lourd fardeau de mes péchés, je puisse par ses mérites, me reposer dans les demeures célestes ; c’est pourquoi je crie : toutes mes entrailles, chantez le Seigneur et célébrez-le dans tous les siècles.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles.