Ouvrir le menu principal

Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/4

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


usages de l’Église primitive, elle accueille avec bienveillance toute nouvelle prière, dictée par un cœur chrétien ; aussi a-t-elle admis celles que nous a léguées notre illustre Prélat.

Fasse le ciel que ces prières lues par le plus grand nombre des chrétiens, coopèrent à ranimer et à vivifier en eux la foi en Jésus-Christ, notre Dieu, notre Unique Sauveur et notre seule Espérance !


Genève, le 25 Janvier / 6 Février 1858.