Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/37

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


voyant condamné par tous et mené à la mort sur la croix, nous te disons du fond de nos âmes : Jésus, notre Juge, injustement condamné, ne nous juge point selon nos œuvres ; Jésus, ma force, tombant sous le poids de ta croix en marchant à la mort, ne me délaisse point à l’heure de mes chagrins et de mes calamités ; Jésus, invoquant le secours de ton Père, fortifie-moi dans ma faiblesse ; Jésus, ma gloire, couvert de déshonneur, ne me prive pas de ta gloire ; Jésus, l’image du Père, transforme et sanctifie ma vie impure et ténébreuse ; Jésus, Fils de Dieu, souvenez-Vous de nous, quand Vous serez entré dans Votre règne.


Kondakion 9.


Tout l’univers se troubla en te voyant suspendu à la croix ; le soleil cacha sa lumière, la terre trembla, le voile du temple se déchira, les pierres se fendirent et l’enfer