Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/29

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


ton disciple sa triple dénégation ; mais lui, bien que trois fois il t’ait renié avec serment, en te voyant cependant dans la cour du pontife, toi, son Seigneur et Maître, il pleurait amèrement en sortant ; aie pitié de moi aussi et amollis mon cœur endurci, afin que je puisse par mes larmes laver mes péchés, en te chantant : Alleluia !


Ikos 3.


Ayant le véritable pouvoir selon l’ordre de Melchisedech, comme Pontife éternel, toi Seigneur et Maître suprême de toutes choses, tu t’es néanmoins présenté devant Caïphe le pontife impie ; ayant supporté les souffrances de la part de tes serviteurs, reçois de nous ces humbles louanges : Jésus inappréciable, acheté au prix de trente pièces d’argent, reçois-moi dans ta possession éternelle ; Jésus, désiré de tous, mais renié de Pierre par crainte, ne me rejette pas, pécheur que je