Ouvrir le menu principal

Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/22

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.


tance, moi, vivant au gré de mes mauvaises passions, afin que je ne sois pas condamné à la mort éternelle.

Maintenant et toujours et dans les siècles des siècles. Ainsi soit-il.

Pervers, Vous conjurez par Dieu vivant le Dieu vivant, disait la Vierge, navrée de douleurs maternelles : mais le ciel et la terre vous répondent que celui qui souffre tout cela, est Dieu Lui-même.


Cantique sixième.


Jonas fut englouti, sans être perdu, dans le ventre de la baleine, car il portait l’empreinte de Votre image et figurait Votre passion et Votre sépulture. Aussi le prophète sortit des flancs du monstre, comme d’un palais nuptial, et avertit d’avance les gardiens du sépulcre de Jésus : En vain vous le gardez, en vain vous vous éloignez de sa grâce.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

Vous êtes sorti, ô Jésus, du prétoire, emportant Votre croix, afin que, comme Abel de Caïn, Vous souffriez de la part des Juifs ; sortez à présent et sauvez mon âme égarée.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

Vous allez comme Isaac, en prenant Votre croix sur