Ouvrir le menu principal

Page:Innocent Borisov - Acathiste.djvu/21

Le texte de cette page a été corrigé et est conforme au fac-similé.



Cantique cinquième.


Isaïe, apercevant dans l’avenir les douces clartés de Votre avènement sur la terre et l’aurore du jour sans déclin, le devançait du fond de la nuit et disait dans sa joie : les morts ressusciteront, et ils s’élèveront, ceux qui sont dans leurs tombes, et tous les fils de la terre se réjouiront.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

La terre, l’escabeau de Vos pieds, a poussé l’épine pour couvrir Votre tête, ô mon Jésus. Sortez, filles de Jérusalem, et voyez le Roi de Gloire avec la couronne d’épine, dont il a été ceint par le peuple ingrat des Juifs.

Verset. Gloire à Votre passion, ô Seigneur !

Les hommes sont faux dans leurs mesures : Vous, le trésor suprême de tous, ils Vous ont apprécié à trente pièces d’argent, et ils ont acheté le champ du sang en répandant Votre sang, avec lequel je Vous supplie de laver mes vêtements que j’ai souillés après le baptême et ma promesse de repentance.

Gloire au Père, au Fils et au St-Esprit.

Juges pervers, il fallait obéir à Dieu et non aux Juifs, et ne pas condamner à la mort le Maître suprême et le Juge de tous ! Mon Seigneur, conduisez-moi à la repen-